Avr 18

Le chocolat noir, combien de vertus ?




chocolat-noir_large_large_landscape

La consommation de chocolat noir fait partie des conseils diététiques des micronutritionnistes , la liste de ses bienfaits étant assez solides pour en conseiller l’usage modéré

Mais quels sont exactement ces bienfaits ?

Etat des lieux

L’étude du Dr Taubert, de l’Université de Cologne, parue dans  le Journal of
The American Medical Association en 2007, à montré que la consommation de 2 carrés de chocolat noir sans sucre, pendant 18 semaines, à permis une diminution notable de la tension artérielle, sans prise de poids, et sans changement de la teneur sanguine en lipides et glucose
La prévalence de l’hypertension dans l’étude est passée de 86 à 68%, ce qui compte tenu de la faible durée de l’étude, est assez remarquable

Le groupe témoin, qui consommait du chocolat blanc, n’a vu lui aucune modification de la tension artérielle

Cette étude mets donc en lumière d’une des nombreuses propriétés cardio-vasculaires du chocolat noir

Mais que trouve t’on exactement dans le chocolat ?

Composition

–         Le beurre de cacao, composant majoritaire issu de la pression de la fève du cacao, est constitué de :

34 % d’acide stéarique

34 % d’acide oléique

26 % d’acide palmitique

2 % d’acide linoléique

4 % d’autres acides gras

0707080855513773826289

On voit donc que ,à coté des acides gras saturés,  se trouve 1/3 d’acide oléique, acide gras mono insaturé majoritaire dans l’huile d’olive, ainsi qu’une petite quantité d’acide linoléique, acide gras poly insaturé oméga 6 , qui est un acide gras essentiel

Plusieurs études ont montrés que l’acide stéarique, contrairement aux autres acides gras saturés, n’augmente pas le taux de cholestérol sanguin ( il aurait un effet neutre sur les différentes fractions du cholestérol )

De plus, il aurait un impact positif sur le taux de triglycérides, et diminuerait le volume des plaquettes sanguines

L’acide stéarique n’augmente pas le risque de maladies cardiovasculaires

Une directive européenne permet maintenant de faire rentrer dans la composition du chocolat 5 %  de matière grasse végétale autre que du beurre de cacao, hélas dans la plupart des cas il s’agit d’huile de palme, permettant de diminuer les couts

Soyez vigilant, et regarder bien les étiquettes , ne prenez que du chocolat

‘ pur beurre de cacao ‘

–         Les lécithines de soja que l’on retrouve souvent, sont en fait des émulsifiants destinés à améliorer l’homogénéité des ingrédients

En fait ne devrait pas se trouver dans le chocolat de qualité, bien que ces molécules aient des impacts positifs sur les lipides sanguins

–         Le sucre La qualité du chocolat noir dépend de son pourcentage en cacao, et donc de la quantité de sucre

le sucre dans tous ses états

Réglementairement, le chocolat noir doit contenir au moins 35% de cacao. Il n’y a pas de limite supérieure à la concentration de cacao.

En fait, pour profiter pleinement des vertus du chocolat noir, la limite inferieure est de 70 % de cacao . Il y à quand même dans ces proportions une quantité non négligeable de sucre , et d’autres ingrédients comme les lécithines ou d’autres acides gras

Plus le pourcentage de cacao est élevé, plus le chocolat est amer ( en fait, tout est une question de gout ), ce qui permet en outre d’en limiter les quantités !

Préférer donc le 85 ou 90 % de cacao, voire même du 99 % !

–         Les flavonoïdes

Les fèves de cacao sont en effet très riches en polyphénols,

essentiellement de la catéchine, de l‘épicatéchine ( que l’on retrouve également dans le vin rouge et le thé ) ainsi que de la quercétine et du resveratrol

les polyphénols sont de puissants anti oxydants qui ont fait , dans de nombreuses études, la preuve de leur efficacité sur de multiples paramètres

? ils diminuent la mortalité cardiovasculaire, améliorent le fonctionnement de l’endothélium vasculaire, modulent le fonctionnement des plaquettes sanguines, réduisent la pression artérielle, diminuent l’oxydation du LDL-cholestérol et augmentent de manière significative le HDL-cholestérol , ont des effets anti-inflammatoires à de multiples niveaux, améliorent les performances cognitives, stimulent l’immunité

Le resveratrol,  est un polyphénol que l’on trouve en majorité dans le raisin et donc dans le vin rouge, est aussi présent dans le cacao

resveratrol1Le chocolat noir en contient 0,4 mg /kg , soit la seconde source alimentaire de ce polyphénol après le vin

Le resveratrol est actuellement l’objet de nombreuse études, car il serait capable d’avoir des activités anticancéreuses, anti-oxydantes, d’être cardioprotecteur, anti-inflammatoire, neuroprotecteur, et il favoriserait la longévité !

Molécule certainement promise à un bel avenir !

Le pouvoir antioxydant des flavonoïdes est probablement plus important dans le chocolat noir que dans le chocolat au lait, car il a été démontré que le lait pouvait inhiber l’absorption des flavonoïdes dans l’intestin

–         Le tryptophane , acide aminé essentiel , précurseur de la sérotonine ,

neuromédiateur qui intervient dans les troubles de l’humeur

cela serait responsable de l’effet ‘ antidépresseur ‘ du chocolat noir

degustation-de-chocolat-402

–         La théobromine est un des principaux alcaloïdes contenus dans le chocolat (entre  0,04 et 0,50 g pour 100 g )

C’est un composé amer de la famille des  methylxantihines, comme la caféine et la théophylline, qui sont aussi contenus dans le chocolat noir

Elle à des effets diurétique , vasodilatateur et cardiostimulante

C’est un stimulant léger

–         La phényléthylamine,  0,4 à 6,6 microgramme par gramme de chocolat

Alcaloïde monoaminé de la famille des amphétamines

Mais rapidement dégradée par la monoamine oxydase B , et n’atteint le cerveau que dans des quantités infimes

–         L’anandamide, cannnabinoïde proche du THC présent dans le cannabis

dossier-jeu-addiction-sans-drogue-le-cerveau-prend-gout-au-jeu_image-mobile

Ces deux dernières substances ont beaucoup fait fantasmer sur l’effet addictif  du chocolat, mais en fait elles sont en si faibles quantités qu’il faudrait manger plusieurs kilos de chocolat pour avoir un effet sensible

–         Le magnésium , environ 110 mg/100 g ( une tablette )

Les besoins journaliers en magnésium sont de 400 mg/jour

2 tablettes de chocolat noir sont donc loin de fournir des quantités  importantes de magnésium ( a compléter par d’autre aliments riches comme la banane, les fruits secs, les céréales complètes )

–         Le chocolat noir est  de plus une excellente source de :

. phosphore

. fer

. zinc

. manganèse

. sélénium

. cuivre

. potassium

. Vitamine B2

. Vitamine B3

EN CONCLUSION

Si après tout ça vous n’avez pas envie de consommer vos 2 carrés de chocolat noir à 90 % chaque jour, c’est à désespérer

chocolat_noir

Topics: Micronutrition | Commentaires fermés sur Le chocolat noir, combien de vertus ?




Comments are closed.

Suivez moi sur Twitter...
... ou sur ma page pro Facebook